logo
Mais qui est donc Fodé ?
 
C'est au Burkina Faso, près de son frère Djoumè en 1998 que Fodé BAYO a commencé à apprendre la sculpture et en fait à son métier professionnel. La persévérance de l'artiste le verra récompenser en 2006 par le prix du "MEILLEUR SCULPTEUR" au SIAO (salon international de l'artisanat de Ouagadougou), la plus grande manifestation artisanale du continent Africain.
 
La reconnaissance de son travail le mène l'année suivante à Paris, au salon Boucles d'Ebène, ou il rencontre Pierre Landron, apiculteur à Vouvray. C'est lui, qui a su convaincre l'artiste de s'installer en Touraine.
 
Sculpteur sur Bois et sur Métal, Fodé est un homme de tête, sait ce qu'il veut et n'a peur de rien. " J'aime servir les autres ". Et cela, nous en sommes convaincus. Son implication dans sa région natale en est la preuve, puisqu'il est membre fondateur et président de l'association des jeunes sculpteurs du houet, responsable d'un grand atelier de sculptures à Ouagadougou, ou encore à l'initiative de la construction d'un centre interculturel et ARTisanal unique à Bobo Dioulasso.
 
En France, il n'est pas non plus en reste avec ses réalisations et ses nombreux 1er prix de sculpture dans plusieurs salons d'exposition et une médaille d'honneur de la ville de Joué-Les-Tours. Il est notamment l'auteur de trois oeuvres monumentales, "Saint Roch et son chien" à Saint Roch, "Sainte julitte guidant Saint Cyr" à Saint Cyr sur Loire et "Le vent des lys" à Villandry dans un grand hôtel de 3 étoiles la fleur de Lys (37).
 
Son porte-bonheur étant la force de la croyance, il n'y a qu'un pas pour que le rêve devienne réalité.